• Flandre

    Flandre

     

    Flandre

     

    Tu n’es pas le pays de mon enfance

    Te connaître tôt ne fut pas ma chance

    Au temps de la sagesse

    Je t’ai rencontrée au hasard du parcours

    Séduis tu fis de moi un pèlerin sans retour

    Au temps de l’allégresse

     

    A jamais tu m’as mis au centre de ton horizon circulaire

    Où je reste en communion avec tes peintres de génie

    Quand ton ciel s’illumine aux nuances fines et claires

    Je voudrais te rendre hommage avec cette modeste poésie

     

    J’ai rencontré les filles et les fils de Flandre

    Au cœur droit à l’âme fidèle et tendre

    Héritage de cette terre glaise travaillée à l’envi

    Ici l’amitié est un partage un partage pour la vie

     

    De l’humus à l’humeur de toi je veux tout apprendre

    De l’histoire de tes moulins ailés pour me surprendre

    De ta mémoire tracée aux champs par tes chapelles d’antan

    Du houblon doré parfumant à la ronde nos quatre vents

     

    Les beffrois et les géants constituent des repères

    Pour passer hardiment du sol plat aux hautes sphères

    L’Église est encore le centre de la pensée divine

    Heureux pays où l’Esprit saint joyeusement domine

     

    Flandre

    L*B.

      

    « De la Rose à la CroixLa fleur des mâles »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :