• Nuage noir.

    Nuage noir.

    Nuage noir.

     

    Le champ de blé en herbe,

    S’installe devant moi.

    Je perds vite de ma superbe,

    La nature me laisse pantois.

     

    Un vent léger frôle les brindilles,

    Tandis que là-haut le soleil brille.

    En mai, les douceurs du printemps

    Maîtrisent les pulsions du temps.

     

    L’oiseau monte de gamme en gamme.

    Sur le sentier ami, le promeneur,

    Lent, retrouve la jeunesse de son âme.

    La douce saison colore son cœur.

     

    Soudain plane un nuage noir.

    Rapide, il avance trop vite le soir.

    Le blé, l’oiseau, le promeneur s’inquiètent,

    Le déluge est-il au dessus de leur tête ?

     

    Mais le nuage noir passe rapide,

    Ne laissant sur son passage

    Qu’un souvenir où le plus sage

    Médite sur les inquiétudes stupides.

     

    L*B.

    « De la limace à l’homme. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :