• Ô fou

    Ô fou

    Ô fou

     

    Un éléphant rose regardait le ciel bleu.

    Tandis qu’un vélomoteur circulait sans feu.

    Ma joue gauche perdait quelques gouttes de sang ;

    Mais, l’humeur joyeuse de ma mère m’attend.

     

    Vermisseaux, coccinelles, lycées, études,

    Ici la vie sans loi est souvent trop rude.

    Je regrette toujours le temps des cerises.

    La colonne d’harmonie joue à Decize.

    Mêle-pêle, rétro, écrou, bouchon, ô chouette.

    Je laisse libres mes mots en chemisette.

     

    Un éléphant rose regardait le ciel bleu,

    En perdant ses lunettes et le bout de sa queue.

    Abandonné de tous, vélomoteur pleurait…

    De sa roue arrière du sang jaune coulait.

    Qu’il est triste ce monde de la démence !

    Hélas, le fou n’est pas celui que l’on pense !

     

    L*B.

    « FerDernier repas »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :