• (poème) Espace tan... pis !

    Espace tan,,, pis !

    Espace tan... pis !

     

    Eisenhower quitte notre monde,

    Concorde prépare sa ronde,

    Paris reçoit Monsieur Nixon,

    La France à De Gaulle, c’est Non !

    Et trois pas lents sur la Lune…

    Ton nom est déjà à la Une,

    Car depuis neuf longs mois,

    Une seule préoccupation : Toi.

    Toi, l’être en devenir, depuis la nuit

    Du ventre douillé de ta mère,

    Tu nous donnes déjà toute ta Lumière…

     

    Et le temps passa… sans bruit !

     

    Des souvenirs étranges de quarante ans…

    Nous avions vingt ans, nous tes parents !

     

    C’est l’histoire banale de l’espace-temps

    Où après l’hiver vient le printemps.

    Des rides touchent notre visage,

    Quand toi tu deviens plus sage.

    Tu connais tout de la vie moderne,

    Quand nous devenons de vielles badernes.

     

    C’est l’histoire banale de l’espace-temps

    Où le cycle de la vie est permanent !

     

    L*B.

     

    (poème) Espace tan... pis !

     

    « En do(montage) Crêpes »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :